Je ne suis pas là pour être aimé

Film français de Stéphane Brizé

Avec Patrick Chesnais, Anne Consigny, Bob Wilson





Par Esther Castagné
 
Sortie le 12-10-2005

Durée: 1h33

 

C'est beau l'amour

Jean-Claude, cinquantenaire, divorcé, huissier, acariâtre. Le jour où il se décide enfin à franchir la porte du cours de tango qui a lieu en face de son étude, il est déjà sur la bonne voie. Par hasard, ses pas s'emmêlent à ceux de Françoise et, à leurs débuts en danse, ils feront leurs premiers pas en amour.

Stéphane Brizé signe, avec ce deuxième long métrage, le portrait d'un raté qui se réveille juste avant qu'il ne soit trop tard. Jean-Claude et Françoise sont maladroits, hésitants. Ils ont peur de tout remettre en cause et de chambouler brutalement leurs vies tranquilles. Mais le contexte leur sera favorable : il s'humanisera, elle prendra des risques.
A l'instar des deux premiers rôles (Anne Consigny et Patrick Chesnais), les nombreux seconds rôles sont servis par d'excellents acteurs, interprétant tous avec naturel et humanité des personnages finalement émouvants. Le réalisateur se sert du mutisme et du ridicule apparents de certains de ses personnages pour en faire ressortir l'authenticité mais aussi pour être d'autant plus convaincant au moment de leur révélation. Car chacun a des failles et des excuses et que si l'on commence par en rire, c'est souvent parce qu'on a peur d'être obligé d'en pleurer. Le comique de certaines scènes ou situations contre-balance la vie gâchée de notre anti-héros. Seule la danse, et une danse aussi sensuelle que le tango réussira à ramener ce "fantôme" à la vie. La musique et la danse qui sont omniprésentes ici nous précipitent dans le même trouble que les protagonistes.