A ce soir

Film français de Laure Duthilleul

Avec Sophie Marceau, Antoine Chappey


Sélection officielle Un certain regard (Festival de Cannes)


Par Esther Castagné
 
Sortie le 14-09-2005

Durée: 1h34

 

L'accompagnement

Nelly, accessoirement infirmière à domicile, vit dans un village avec son mari médecin et ses deux enfants qu'elle adore. Un soir, en rentrant de ballade, elle découvre que son mari n'a pas bougé depuis le matin, et pour cause : il est mort. Dans leur lit. Sans prévenir…

Laure Duthilleul que l'on connaît plutôt comme actrice (vue récemment dans L'un reste, l'autre part) réalise ici un premier film très personnel sur le deuil. Mëme si il n'est à aucun moment question d'autobiographie, on perçoit son implication totale dans le projet. Le jeu de Sophie Marceau, omniprésente, s'en ressent : elle porte le film sur les épaules, son personnage se débat pour réussir à supporter la mort et à accepter la vie qui continue tandis que l'actrice est constamment traquée par la caméra. Pourtant on ne peut parler ici ni de voyeurisme ni de complaisance mais d'une très grande complicité entre l'oeil de la caméra et l'interprète, entre ces deux actrices-réalisatrices. Il y a dans ce film une grande sincérité, ce qui transparaît tant sur le fond que sur la forme. Le style est très personnel, frémissant, obligeant les acteurs à être sans cesse à fleur de peau et d'émotion. L'histoire, elle, s'éloigne de tout modèle : loin des conventions, les personnages cherchent leur vérité, celle qui leur permettra d'accompagner sereinement le défunt à sa dernière demeure. Les mouvements constants et brusques de cette caméra à l'épaule peuvent être agaçants mais ils permettent de traduire l'état des personnages qui traversent ces turbulences. La crise de la famille et même du village se reflètent dans cette absence de fixité qui pourrait aussi être une absence de maîtrise, une maladresse de la jeune réalisatrice. Quoi qu'il en soit – que ce soit réfléchi ou non – l'adéquation entre style et contenu est idéale et les acteurs – notamment Antoine Chappey et Sophie Marceau – impressionnants.