A vot' bon coeur

Film français de Paul Vecchiali

 
Sortie le 31-08-2005

 

Paul Vecchialli est un réalisateur reconnu et célébré (Femmes, femmes, Corps à coeur, sont ses films les plus admirés) dans le petit monde de la critique branchée parisienne. Depuis quelques années, il ne parvient plus à financer ses projets.

Dans son dernier film A vot’ bon coeur, il raconte comment il a finalement décidé d’assassiner les membres de la commission d’avance sur recettes qui lui ont refusé dix-sept fois ce soutien sans lequel aucun film d’auteur ne peut voir le jour. Il y a donc deux films emboîtés l’un dans l’autre, celui qu’il voulait réaliser (La Guêpe) et celui qui raconte l’échec du premier que le cinéaste convertit en pseudo polar baroque. Le résultat attendu est brouillon et colérique : du cinéma, si l’on veut, de vieux potache un peu gaga à trois francs six sous. C’est d’ailleurs ce que lui reprochent par anticipation les fossoyeurs du cinéma d’auteur de la fameuse commission (« 40 ans qu’il nous ressort les mêmes scénarios ! ») . Et pourtant le talent de Vecchiali balaye tout et un indéniable charme primesautier sauve le film du naufrage. Admirables compositions de Françoise Lebrun - souveraine- et de Vechiali lui-même - Monsieur Paul dans le film - qui contredisent la misère des moyens mis en oeuvre, et l’on vérifie encore que la vidéo n’interdit pas non plus les fragments de poésie.
« Les électrons libres sont la force et l’originalité du cinéma français » : réplique du film, à méditer en haut lieu, en attendant un trépas prématuré mais mérité.