Le Village
The Village

Film américain de M. Night Shyamalan

Avec Joachim Phoenix, Adrien Brody, William Hurt, Bryce Dallas Howard

Sortie le 18-08-2004
 
   

Par Clémentine Gallot


Durée: 1h48

 
 
   

Au loup

Est-ce une nouvelle utopie communautariste que nous renvoie le miroir tendu de M. Night Shyamalan? Le spectateur ferait mieux d'y regarder à deux fois. Le village sans nom dont il est question dans son nouveau film ressemble fort à un modèle de communauté, cimentée, notamment, par des légendes, prescriptions, préventions, par la peur, donc (mais pas seulement). L'ensemble de codes et de hiérarchies fixées par les «anciens» auxquels les habitants se soumettent docilement s'appuient en partie sur une cohabitation avec de monstrueuses créatures tapies dans les bois, garantes de la survie du village mais aussi responsables de son isolement.

La présence de ces dangereux voisins offre la preuve qui légitime l'establisment. L'intrusion de «ceux dont on ne prononce pas le nom» au sein du village, terrorisant les habitants, permet l'émergence de deux héros : Lucius Hunt, sage, mutique et intrépide (exemplaire Joaquin Phoenix) et la gracieuse aveugle Ivy (Bryce Howard) voyante et tenace.

S'il y a quelque chose d'un rêve réactionnaire et primitif dans le nouveau film de Shyamalan, qui semble s'épanouir en porte à faux du monde moderne, c'est que, à plus d'un titre, Le village tombe à pic. Le pamphlet de Michael Moore détaillait deux voies ouvertes au pouvoir établi  soucieux d'affirmer une fois encore son autorité : soit  attendre que les choses se passent … soit  décréter des niveaux d'alertes plus ou moins imaginaires dans le seul but d'alarmer les citoyens (G.W. Bush ne s'en est pas privé au cours des dernières semaines). Conséquences immédiates de la mesure numéro deux : d'une part, la défiance accrue d'une partie de la population, et, d'autre part, la soumission renouvelée de l'autre moitié.

Le film de Shyamalan soulève ces  questions : il importerait donc, pour resserrer les liens de la tribu, d'agiter quelques fantômes. Le problème de la fin et des moyens est encore posé : jusqu'où peut-on terroriser pour préserver le Bien (et comment s'en assurer) ? Film sur le sens voilé, dévoyé et les signes qui parasitent la clairvoyance, Le Village nous indique une direction, autre que celle d'une évidence agitée sous notre nez.

Mais encore ? Le Village, sans doute le film le plus important de M. N. Shyamalan, ouvre avec panache une voie timidement empruntée dès ses débuts. L'enjeu est de taille, car pour asseoir son importance à Hollywood, il faut ruser. Il en va de ses films comme de sa vie, plus Shyamalan brandit ses épouvantails, plus le film d'horreur semble restreint au carcan du genre et voué à un propos inoffensif. Les films de Shyamalan, dans leur trajectoire et leur principe même, prennent pour cible le miroir ténu des apparences ; c'est l'Amérique, dont ce jeune prodige de l'épouvante ne cesse de questionner les fondements, les mythes, le messianisme. Seulement voilà, l'indien incrusté à Los Angeles n'oublie jamais de rendre un hommage voilé à Hollywood, dans un apparent classicisme de l'angoisse (mais la forme n'est pas le moule). Car le cinéma de Shyamalan a le mérite d'interroger sans cesse les fondements de la peur : les dérivés chromatiques du Village et ses silhouettes encapuchonnées, l'emploi dérangeant, parfois déceptif mais, en fait, fort à propos des musiques, sont, à cet égard, exemplaires.

Il y a ainsi, depuis ses débuts, une stratégie de l'écart - qui trouve sa raison d'être à Hollywood même - et qui rejoint, pour Shyamalan, une double aspiration, celle de réveiller le spectateur engourdi et de l'instruire sur le monde qui l'entoure par des voies détournées. Cette vocation pédagogique et souterraine, plus ou moins heureuse, trouve son accomplissement dans Le Village. Si Signes ne dénonçait aucune apparence mais, au contraire, s'y réduisait, dans The Village, le cinéaste inspiré est comme galvanisé, il suffit  pour cela de comparer les phacochères vénéneux et griffus du Village aux flasques aliens de Signes.

Shyamalan nous a depuis le début habitué à des retournements qui frisent le second degré, mais ici, lorsqu'ils surviennent, ce n'est plus l'astuce, l'autre lecture de Sixième Sens mais bien un surcroît de sens engagé et qui n'éclipse aucunement des interprétations à un moindre degré. A mesure que la mascarade est dévoilée, le film gagne en amplitude.

Constamment sur le fil du rasoir, The Village réussit le pari de traiter avec acuité des enjeux fort divers et sans calquer l'innocence rousseauiste sur le sectarisme, il saisit ensemble l'espoir et l'échec, l'écueil d'un fantasme aussi louable que vain.

A l'inverse de l'univers cadenassé du Dogville de von Trier, petit théâtre de la cruauté d'un cinéaste masturbateur, dans Le Village, nul sujet d'expérience, nulle thèse à démontrer. Libre et infiniment plus entier dans le doute qu'il laisse planer, l'espace qu'il ménage, le sens du paradoxe, Le Village laisse la place à quelque chose d'essentiel, et qui devrait prévaloir – osera-t-on le dire – la  pensée.

Dans The village, le spectateur attentif aux errances des personnages se trouve sans cesse renvoyé à ses propres peurs, ses propres choix. Naissants dans Sixème Sens, le sens du secret, l'intimité dans l'angoisse, l'évocation d'un chassé croisé amoureux s'épanouissent dans The village ; le cinéma de Shyamalan, dans ce qu'il gagne d'indéchiffrable, se pare d'une profondeur insoupçonnée.

 
         
 


Le Semeur

Carré 35

Le maître est l'enfant

Le Jeune Karl Marx

Des Rêves sans Etoiles

BARRY SEAL American Traffic

Gabriel et la Montagne

Que Dios nos perdone

La Colle

Un vent de liberté

Une femme fantastique

Des Plans sur la Comète

K.O.

Le Christ aveugle

Cessez-le-feu

L'Homme aux mille visages

Corporate

LONDON HOUSE

Traque à Boston

Citoyen d honneur

Les Fleurs bleues

Nous nous marierons

LUMIERE !

Corniche Kennedy

La Mécanique de l'Ombre

La grande Muraille

Ouvert la Nuit

Nocturnal Animals

Fais de beaux Rêves

Go Home

Le Voyage au Groenland

Theeb

ABLUKA (Suspicions)

TANNA

Les Beaux Jours d'Aranjuez

La Philo vagabonde

DOGS

Brooklyn Village

CLASH

Sieranevada

Juillet Août

Sur quel pied danser

The Witch

Montanha

The Whole Gritty City

TOUT s'accélère

Paulina

Free to Run

Volta a Terra

Médecin de campagne

Jodorowsky s Dune

Le Chant du merle

Room

Des nouvelles de la planète Mars

Tempête

Ave, César

Sleeping Giant

El Clan

La Terre et l'Ombre

Steve Jobs

45 ans

J'avancerai vers toi avec les yeux d'un sourd

Danish Girl

Je vous souhaite d'être follement aimée

La Fille du patron

A peine j'ouvre les yeux

My skinny Sister

BELLE et SEBASTIEN l'aventure continue

Dis Maîtresse !

Je suis un soldat

Capitaine Thomas Sankara

Le fils de Saul

ERTAN ou La destinée

Edmond, portrait de Baudoin

Ni le Ciel ni la Terre

Red Rose

Des Apaches

Le Retour de Fabiola

Une Seconde Mère

L'année prochaine

Le Monde de Nathan

Titli, une chronique indienne

L'ECHAPPEE A la poursuite d'Annie Le Brun

Le Tournoi

10.000 km

Les Optimistes

Le Dos Rouge

Une Belle Fin

JACK

Arnaud fait son 2e Film

NINGEN

BLIND

ANTON TCHEKHOV 1890

Le Dernier Coup de marteau

Le Grand Musée

Things people do

Les Merveilles

Rendez-vous à Atlit

Juillet de sang

Zouzou

Terre battue

Amours Cannibales

Ceci est mon Corps

De la Neige pour Noël

POLE EMPLOI, ne quittez-pas !

Mary Queen of Scots

' 71

The Boxtrolls

HERITAGE FIGHT

SHIRLEY visions of reality

HIPPOCRATE

MAESTRO

Les soeurs Quispes

Bird People

MICHAEL HANEKE profession Réalisateur

May in the Summer

Night Moves

Melaza

BABYSITTING

Conversation animée avec Noam Chomsky

La Braconne

Dancing in Jaffa

47 Rônin

Closed Circuit

DARK TOUCH

La Femme du Ferrailleur

Bethléem

C'est eux les Chiens

TONNERRE

MINUSCULE La Vallée des Fourmis Perdues

All is lost

Blank City

Je fais le mort

The Lunchbox

Henri

Amazonia

Une femme douce

Prince of Texas

Avec Dédé

Omar

Shérif Jackson

VANDAL

Papa vient dimanche

Frances Ha

La Communauté du feu rouge

L'Autre Vie de Richard Kemp

Liv & Ingmar

Une Vie Simple

MUD Sur les rives du Mississipi

La Sirga

Les Lendemains

La Playa D.C.

Oblivion

Le Repenti

Amour et Turbulences

Cloud Atlas

PIERRE RABHI Au Nom de la Terre

Camille Claudel 1915

Mystery

40 ans, mode d'emploi

FLIGHT

Des Abeilles et des Hommes

Elefante Blanco

Antiviral

Tu honoreras ta mère et ta mère

Pas très normales activités

Hiver Nomade

Wadjda

Blancanieves

Rendez-vous à Kiruna

Mariage à Mendoza

Mon père va me tuer

Par amour

Une Estonienne à Paris

Le Monde de Charlie

TOMI UNGERER L'esprit frappeur

ANNA HALPRIN - Le Souffle de la Danse

MARINA ABRAMOVIC The Artist is Present

Héritage

Les Invisibles

Les Cinq Légendes

The Brooklyn Brothers

Little Bird

La Chasse

VILLEGAS

Une Famille Respectable

La Vierge, les Coptes et moi

Vous n'avez encore rien vu

COMPLIANCE

For Ellen

Le Jour de la Grenouille

BOY

THE WE AND THE I

Summertime

El Campo

Une seconde femme

Les Femmes du Bus 678

Contrebande

L'Amour et rien d'autre

Tue-moi

Querelles

La Nuit nomade

Perfect Sense

La Terre outragée

30 Beats

Aloïs Nebel

OSLO 31 Août

Sécurité rapprochée

EN SECRET

Jeux d'été

Une Bouteille à la Mer

Tatsumi

Hanezu l'esprit des Montagnes

Another Happy Day

ELLES

J.EDGAR

L'OISEAU

Le Projet NIM

Take Shelter

LE HAVRE

Corpo celeste

Echange standard

Hugo Cabret

Hell and back again

Le Voyage extraordinaire

Sweet Grass

MISSION : IMPOSSIBLE Protocole fantôme

Des Vents contraires

Shame

Footnote

Americano

Le Chat Potté

Le Casse de Central Park

Sleeping Beauty

Jeanne captive

Michael

Bonsaï

Mon pire cauchemar

Polisse

The Artist

DRIVE

We need to talk about Kevin

Habemus Papam

Trois fois vingt ans

Mes Meilleures Amies

Happy, happy

Les deux chevaux de Gengis Khan

La Mujer sin Piano

Balada Triste

Une séparation

Le Complexe du Castor

Into Eternity

Des filles en noir

Le Secret de Charlie

 
   
> Sommaire des critiques
> Carnet de notes
> Version imprimable

> Notes de la rédaction
   R. Lefèvre Très favorable
   C. Gallot Favorable
   L. Bonnecarrère Assez favorable
   C. Litwin Favorable
   S. Legré Doit faire ses preuves
   F. Saget Très favorable
   L. Jacquart Très favorable
   J. Kessler Très favorable
   A. Jurkiewicz-Renevier Favorable
   C. Brou Recalé