Steve Jobs

Film américain de Danny Boyle
D après STEVE JOBS de Walter Isaacson Adaptation de Aaron Sorkin

Avec Michael Fassbender, Kate Winslet, Seth Rogen, Jeff Daniels, Katherine Waterston, Michael Stuhlbarg, Perla Haney Jardine

Sortie le 03-02-2016
 
   

Par Henri Lanoë


Durée: 2h02

 
 
   

Cinéthéâtre

Abondamment oscarisée et baftaïsée, la carrière du britannique Danny Boyle a débuté avec l’excellent Petits Meurtres entre Amis (1994), jalonnée par le très contestable et trop récompensé Slumdog Millionaire (2008). Elle s’enrichit aujourd’hui d’un remarquable Steve Jobs, tentative originale, à plus d’un titre, de traiter trois étapes de la vie de cet homme exceptionnel dont le Macintosh a révolutionné notre Société.

La biographie complète que lui a consacrée Walter Isaacson a inspiré le scénariste Aaron Sorkin – assez porté vers le théâtre - qui a sélectionné trois étapes de sa vie professionnelle : présentation du révolutionnaire Macintosh en 1984, du NexTCube en 1988 et de l’iMac en 1998. Ces évènements ont eu lieu dans trois théâtres de San Francisco, capitale de l’ère numérique, et le film décrit trois fois les quarante minutes en temps réel qui précèdent le lever de rideau sur un nouveau produit. Quarante minutes tendues et angoissantes où s’affrontent un Steve Jobs – mi aimable, mi cruel - et sa fidèle équipe subjuguée par ce boss peu banal. Unité de lieu, unité de temps, unité d’action, trois actes : nous sommes bien dans le théâtre classique. La « pièce » va nous raconter comment Steve Jobs qui n’était ni grand ingénieur, ni bon informaticien, ni programmeur a pu proposer de tels progrès en sachant conjuguer le talent des autres, comme le fait un chef d’orchestre avec ses musiciens.

La réalisation du film a été précédée de plusieurs semaines de répétitions, comme au théâtre, afin que les acteurs maîtrisent parfaitement les abondants dialogues et soient libres de leurs mouvements dans l’espace et les décors. Méthode peu courante, le tournage a eu lieu dans l’ordre chronologique, acte après acte, ce qui a permis aux comédiens d’évoluer dans leur comportement, d’années en années (et à la fille rejetée de Steve Jobs, Lisa, de passer de l’enfance à l’adolescence). Ce plan de travail a offert à la troupe de remarquables comédiens réunis une capacité exceptionnelle d’intégration à leurs personnages, en tête desquels le surdoué Michael Fassbender.

Danny Boyle étant un perfectionniste né, il a également appliqué aux prises de vues le respect chronologique de l’évolution des techniques. Le premier acte est filmé en argentique 16 mm afin d’obtenir une image peu définie dans un décor rudimentaire, l’auditorium du Collège où Steve Jobs a réellement dévoilé le Mac, première tentative d’ordinateur personnel maniable par chacun de nous, à l’opposé de la production IBM. Cet essai connaît un relatif échec commercial.

Le deuxième acte marque le retour de Steve Jobs chez Apple, après sa disgrâce, avec le système d’exploitation NeXT qui équipe tous ses produits encore aujourd’hui. Tourné en 35 mm dans l’Opéra de San Francisco, ce décor plus somptueux souligne la réussite de sa revanche après son éviction.

Le troisième acte est consacré au lancement de l’iMac qui va révolutionner la communication et faire entrer Internet dans notre vie quotidienne. Il est enregistré en numérique HD dans la nouvelle salle de concert futuriste, le Davies Symphony Hall. Toutes ces précisions techniques seraient sans intérêt sans l’atout maître du film : la qualité de l’interprétation de la troupe d’acteurs emmenée par un Michael Fassbender qui joue en soliste virtuose sa partition : personnage ambigu, séduisant et injuste, amical mais sévère, égoïste ou généreux. Pour faire aboutir ses ambitieux projets, il pousse en permanence ses collaborateurs au seuil de l’écoeurement et de la démission mais, fascinés, ils finissent par rester pour continuer l’aventure avec cet homme autant haï qu’admiré.

Ces 120 minutes ne constituent donc pas un biopic exhaustif de Steve Jobs mais les trois moments importants de sa vie professionnelle, au cours desquels le scénariste Aaron Sorkin glisse l’évolution de sa relation avec sa fille, Lisa, durant ces quatorze années. Après avoir longtemps refusé de la reconnaître, il finira par l’accepter, tardive victoire d’une enfant délaissée : tel père, telle fille.

 
         
 


Le Christ aveugle

Cessez-le-feu

L'Homme aux mille visages

Corporate

LONDON HOUSE

Citoyen d honneur

Traque à Boston

Les Fleurs bleues

Nous nous marierons

LUMIERE !

Corniche Kennedy

La Mécanique de l'Ombre

La grande Muraille

Ouvert la Nuit

Nocturnal Animals

Fais de beaux Rêves

Go Home

Le Voyage au Groenland

ABLUKA (Suspicions)

Theeb

TANNA

Les Beaux Jours d'Aranjuez

La Philo vagabonde

DOGS

Brooklyn Village

CLASH

Sieranevada

Juillet Août

Sur quel pied danser

The Witch

Montanha

The Whole Gritty City

TOUT s'accélère

Paulina

Free to Run

Volta a Terra

Médecin de campagne

Jodorowsky s Dune

Le Chant du merle

Room

Des nouvelles de la planète Mars

Tempête

Ave, César

Sleeping Giant

El Clan

La Terre et l'Ombre

Steve Jobs

45 ans

J'avancerai vers toi avec les yeux d'un sourd

Danish Girl

La Fille du patron

Je vous souhaite d'être follement aimée

A peine j'ouvre les yeux

My skinny Sister

BELLE et SEBASTIEN l'aventure continue

Dis Maîtresse !

Je suis un soldat

Capitaine Thomas Sankara

Le fils de Saul

ERTAN ou La destinée

Edmond, portrait de Baudoin

Ni le Ciel ni la Terre

Red Rose

Des Apaches

Une Seconde Mère

Le Retour de Fabiola

L'année prochaine

Le Monde de Nathan

Titli, une chronique indienne

L'ECHAPPEE A la poursuite d'Annie Le Brun

Le Tournoi

10.000 km

Les Optimistes

Le Dos Rouge

Une Belle Fin

JACK

Arnaud fait son 2e Film

NINGEN

BLIND

ANTON TCHEKHOV 1890

Le Dernier Coup de marteau

Le Grand Musée

Things people do

Les Merveilles

Rendez-vous à Atlit

Juillet de sang

Zouzou

Terre battue

Amours Cannibales

Ceci est mon Corps

De la Neige pour Noël

POLE EMPLOI, ne quittez-pas !

Mary Queen of Scots

' 71

The Boxtrolls

HERITAGE FIGHT

SHIRLEY visions of reality

HIPPOCRATE

MAESTRO

Les soeurs Quispes

Bird People

MICHAEL HANEKE profession Réalisateur

May in the Summer

Night Moves

Conversation animée avec Noam Chomsky

BABYSITTING

Melaza

La Braconne

Dancing in Jaffa

47 Rônin

Closed Circuit

DARK TOUCH

La Femme du Ferrailleur

Bethléem

C'est eux les Chiens

TONNERRE

MINUSCULE La Vallée des Fourmis Perdues

All is lost

Blank City

Je fais le mort

The Lunchbox

Henri

Amazonia

Une femme douce

Prince of Texas

Avec Dédé

Omar

VANDAL

Shérif Jackson

Papa vient dimanche

Frances Ha

La Communauté du feu rouge

L'Autre Vie de Richard Kemp

Liv & Ingmar

Une Vie Simple

MUD Sur les rives du Mississipi

La Sirga

La Playa D.C.

Les Lendemains

Oblivion

Le Repenti

Amour et Turbulences

Cloud Atlas

PIERRE RABHI Au Nom de la Terre

Camille Claudel 1915

Mystery

40 ans, mode d'emploi

FLIGHT

Des Abeilles et des Hommes

Elefante Blanco

Tu honoreras ta mère et ta mère

Antiviral

Pas très normales activités

Hiver Nomade

Wadjda

Blancanieves

Rendez-vous à Kiruna

Mariage à Mendoza

Mon père va me tuer

Par amour

Une Estonienne à Paris

Le Monde de Charlie

TOMI UNGERER L'esprit frappeur

Héritage

MARINA ABRAMOVIC The Artist is Present

ANNA HALPRIN - Le Souffle de la Danse

Les Invisibles

Les Cinq Légendes

The Brooklyn Brothers

Little Bird

La Chasse

VILLEGAS

Une Famille Respectable

La Vierge, les Coptes et moi

Vous n'avez encore rien vu

COMPLIANCE

For Ellen

THE WE AND THE I

Le Jour de la Grenouille

BOY

Summertime

El Campo

Une seconde femme

Les Femmes du Bus 678

Contrebande

L'Amour et rien d'autre

Tue-moi

Querelles

La Nuit nomade

Perfect Sense

La Terre outragée

30 Beats

Aloïs Nebel

OSLO 31 Août

Sécurité rapprochée

EN SECRET

Jeux d'été

Une Bouteille à la Mer

Tatsumi

Hanezu l'esprit des Montagnes

Another Happy Day

L'OISEAU

J.EDGAR

ELLES

Le Projet NIM

LE HAVRE

Take Shelter

Echange standard

Corpo celeste

Hugo Cabret

Hell and back again

Le Voyage extraordinaire

Sweet Grass

MISSION : IMPOSSIBLE Protocole fantôme

Des Vents contraires

Shame

Footnote

Americano

Le Chat Potté

Le Casse de Central Park

Sleeping Beauty

Jeanne captive

Michael

Bonsaï

Mon pire cauchemar

Polisse

The Artist

We need to talk about Kevin

DRIVE

Habemus Papam

Trois fois vingt ans

Mes Meilleures Amies

Happy, happy

Les deux chevaux de Gengis Khan

La Mujer sin Piano

Une séparation

Le Complexe du Castor

Balada Triste

Into Eternity

Des filles en noir

Le Secret de Charlie

 
   
> Sommaire des critiques
> Carnet de notes
> Version imprimable