MARINA ABRAMOVIC The Artist is Present

Film américain de Mattthew Akers
Film documentaire

Avec Marina Abramovic

Sortie le 12-12-2012
Sélection festivals BERLIN 2012 et SUNDANCE 2012
 
   

Par Henri Lanoë


Durée: 1h46

 
 
   

Veni, vidi, Abramovici

Le responsable de la communication n’a pas menti : Marina est vraiment présente, elle ne quitte pas l’écran durant 106 minutes. A l’occasion d’une rétrospective de la carrière de cette artiste ( ?) américaine d’origine yougoslave que lui a consacrée le Museum of Modern Art de New York en 2010, le documentariste Matthew Acker a filmé, en amont, les préparatifs de l’installation et utilisé les abondants documents (films et vidéos) qui jalonnent la vie de Marina, depuis sa jeunesse dans la Yougoslavie du Maréchal Tito jusqu’à l’hommage que lui rend le MoMA lorsqu’elle va fêter ses 63 ans. Ici se pose un problème majeur : que peut-on exposer de cette « artiste » qui n’est ni peintre, ni sculpteur, ni photographe ? Son corps nu ? (L'essentiel de sa production passait par son exhibition, les films projetés dans le Musée en font foi) ou bien les diverses cabrioles qu’elle a exécutées avec son partenaire et amant, Ulay, pendant les douze ans de leur vie commune ? Tout cela semble plutôt relever du spectacle de cabaret, mais est-ce de l’ART destiné à un musée ?

Cette question qu’elle entend depuis 40 ans, madame Abramović veut tenter d’y répondre par le "clou" de la manifestation qui lui est consacrée. Dans le vaste Atrium du MoMA, deux chaises sont disposées face à face. Marina, vêtue d’une robe longue occupe, immobile, l’une d’elles durant toute la journée : "The Artist is present". Sur l’autre, se succèdent les visiteurs de l’exposition qui y séjournent le temps qu’ils désirent. Pas un mot ni un geste ne sont échangés : seuls comptent les regards croisés. Les organisateurs ayant constaté que le public consacrait en moyenne 30 secondes à Mona Lisa ou au Radeau de la Méduse, le temps de contemplation devant Marina sera libre. Les visiteurs vont donc se succéder jour après jour, durant trois mois… Mais ils sont de plus en plus nombreux : devant ce rush inattendu, il a fallu distribuer des tickets numérotés, limiter le temps de contemplation, renforcer le service d’ordre, prévenir l’émeute qui menace. Dans les derniers jours, une jeune fille se dévêt prestement et s’assoit, dénudée ; mais elle est immédiatement évacuée par des gardes musclés. On s’étonne d’une telle pudibonderie dans le temple du Modern Art où Marina exhibe ses charmes à tous les étages et où les visiteurs sont obligés de se faufiler devant un couple nu qui garde l’entrée ? Mystères du règlement intérieur…

Résultat final : en trois mois, 750 000 visiteurs vont défiler devant Marina, toujours assise et muette ! Finalement, nous ne saurons jamais si ce phénomène relève de l’Art, mais le tiroir-caisse a bien fonctionné. On se prend à espérer que, sous une apparente neutralité admirative, le véritable propos de Matthew Akers tend peut-être à dénoncer certaines pratiques des marchands d’art, avec toute la clique des critiques, historiens et spécialistes divers qui semblent sortis d’un film de Woody Allen et glosent autour de cette inactivité fructueuse. Lorsqu’il nous fait découvrir, par exemple, que Marina est assise sur une chaise percée (les journées sont longues), il y a forcément de la malice dans cette indiscrétion et quand il filme longuement les visages baignés de larmes des visiteurs en pâmoison devant l’idole, il provoque le même sentiment de malaise que peuvent susciter les processions religieuses dans les pays du sud de l’Europe. Une seule certitude devant cet étrange spectacle qui se déroule à New York, U.S.A. : lorsque Marina, complètement ankylosée, abandonne sa chaise avec difficulté en fin de journée, il est évident qu’elle nous montre, à défaut d’Art, une force de caractère qui l’apparente aux artistes du Cirque qui se mettent en danger à chaque représentation.

 
         
 


Traque à Boston

Citoyen d honneur

Les Fleurs bleues

Nous nous marierons

LUMIERE !

Corniche Kennedy

La Mécanique de l'Ombre

Ouvert la Nuit

La grande Muraille

Nocturnal Animals

Fais de beaux Rêves

Go Home

Le Voyage au Groenland

ABLUKA (Suspicions)

Theeb

TANNA

Les Beaux Jours d'Aranjuez

La Philo vagabonde

DOGS

Brooklyn Village

CLASH

Sieranevada

Juillet Août

Sur quel pied danser

The Witch

Montanha

The Whole Gritty City

TOUT s'accélère

Paulina

Free to Run

Volta a Terra

Médecin de campagne

Jodorowsky s Dune

Le Chant du merle

Room

Des nouvelles de la planète Mars

Tempête

Ave, César

Sleeping Giant

El Clan

La Terre et l'Ombre

Steve Jobs

45 ans

J'avancerai vers toi avec les yeux d'un sourd

Danish Girl

Je vous souhaite d'être follement aimée

La Fille du patron

A peine j'ouvre les yeux

My skinny Sister

BELLE et SEBASTIEN l'aventure continue

Dis Maîtresse !

Je suis un soldat

Le fils de Saul

Capitaine Thomas Sankara

ERTAN ou La destinée

Edmond, portrait de Baudoin

Ni le Ciel ni la Terre

Red Rose

Des Apaches

Une Seconde Mère

Le Retour de Fabiola

L'année prochaine

Le Monde de Nathan

Titli, une chronique indienne

L'ECHAPPEE A la poursuite d'Annie Le Brun

Le Tournoi

Le Dos Rouge

Les Optimistes

10.000 km

Une Belle Fin

JACK

Arnaud fait son 2e Film

NINGEN

BLIND

ANTON TCHEKHOV 1890

Le Dernier Coup de marteau

Le Grand Musée

Things people do

Les Merveilles

Rendez-vous à Atlit

Juillet de sang

Zouzou

Amours Cannibales

Terre battue

Ceci est mon Corps

De la Neige pour Noël

POLE EMPLOI, ne quittez-pas !

Mary Queen of Scots

' 71

The Boxtrolls

HERITAGE FIGHT

SHIRLEY visions of reality

HIPPOCRATE

MAESTRO

Les soeurs Quispes

Bird People

MICHAEL HANEKE profession Réalisateur

May in the Summer

Night Moves

Conversation animée avec Noam Chomsky

BABYSITTING

Melaza

47 Rônin

Dancing in Jaffa

La Braconne

Closed Circuit

DARK TOUCH

La Femme du Ferrailleur

Bethléem

C'est eux les Chiens

MINUSCULE La Vallée des Fourmis Perdues

TONNERRE

All is lost

Blank City

Je fais le mort

The Lunchbox

Henri

Amazonia

Une femme douce

Prince of Texas

Avec Dédé

Omar

Shérif Jackson

VANDAL

Papa vient dimanche

Frances Ha

La Communauté du feu rouge

L'Autre Vie de Richard Kemp

Liv & Ingmar

Une Vie Simple

MUD Sur les rives du Mississipi

La Sirga

La Playa D.C.

Les Lendemains

Oblivion

Le Repenti

Amour et Turbulences

Cloud Atlas

PIERRE RABHI Au Nom de la Terre

Mystery

Camille Claudel 1915

40 ans, mode d'emploi

FLIGHT

Des Abeilles et des Hommes

Elefante Blanco

Antiviral

Tu honoreras ta mère et ta mère

Pas très normales activités

Hiver Nomade

Wadjda

Blancanieves

Rendez-vous à Kiruna

Mariage à Mendoza

Mon père va me tuer

Une Estonienne à Paris

Par amour

Le Monde de Charlie

TOMI UNGERER L'esprit frappeur

Héritage

MARINA ABRAMOVIC The Artist is Present

ANNA HALPRIN - Le Souffle de la Danse

Les Invisibles

Les Cinq Légendes

The Brooklyn Brothers

Little Bird

La Chasse

VILLEGAS

Une Famille Respectable

La Vierge, les Coptes et moi

Vous n'avez encore rien vu

COMPLIANCE

For Ellen

BOY

Le Jour de la Grenouille

THE WE AND THE I

Summertime

El Campo

Une seconde femme

Les Femmes du Bus 678

Contrebande

L'Amour et rien d'autre

Querelles

Tue-moi

La Nuit nomade

La Terre outragée

Perfect Sense

30 Beats

Aloïs Nebel

OSLO 31 Août

Sécurité rapprochée

EN SECRET

Une Bouteille à la Mer

Jeux d'été

Tatsumi

Hanezu l'esprit des Montagnes

Another Happy Day

L'OISEAU

ELLES

J.EDGAR

Le Projet NIM

Take Shelter

LE HAVRE

Corpo celeste

Echange standard

Hugo Cabret

Hell and back again

Le Voyage extraordinaire

Sweet Grass

MISSION : IMPOSSIBLE Protocole fantôme

Des Vents contraires

Shame

Footnote

Le Chat Potté

Americano

Le Casse de Central Park

Sleeping Beauty

Jeanne captive

Michael

Mon pire cauchemar

Bonsaï

Polisse

The Artist

DRIVE

We need to talk about Kevin

Habemus Papam

Trois fois vingt ans

Mes Meilleures Amies

Happy, happy

La Mujer sin Piano

Les deux chevaux de Gengis Khan

Le Complexe du Castor

Une séparation

Balada Triste

Into Eternity

Le Secret de Charlie

Des filles en noir

 
   
> Sommaire des critiques
> Carnet de notes
> Version imprimable